L’Amicale

Environ 70 ONG suisses sont actives au Burkina Faso. Souvent, elles ne se connaissent pas entre elles. L’idée de les réunir au sein d’une amicale leur a été soumise. Une cinquantaine l’ont trouvée intéressante, « Burkinamis » est née. D’autres instances se joignent à nous: des membres de la DDC, l’Ambassade du Burkina Faso à Genève, l’Association des Burkinabè de Suisse, ainsi que des partenaires du « pays des hommes intègres ».

Une amicale non contraignante.  Elle repose sur quelques principes de bases suivants:

  • Création de synergies entre les membres. Ceux-ci ont la possibilité de mettre en commun les informations qu’ils souhaitent partager (expériences, questions, projets…), sans aucune contrainte et de façon informelle, au travers d’une liste de diffusion, et de cette plateforme d’échanges.
  • Aucune structure hiérarchique, les activités étant proposées par les membres selon leur disponibilité. Il n’y a donc pas de surcharge administrative.
  • Aucune ingérence dans le fonctionnement des diverses entités membres, chacune garde son entière autonomie et liberté.
  • L’amicale se veut apolitique et sans orientation religieuse. Cela n’empêche pas des relations avec des personnalités politiques (ou religieuses) dans un esprit de collaboration et d’ouverture.

Des rencontres prestigieuses

15oct
Le Président du Faso devant de nombreuses ONG (photos Ass. des Burkinabè de Suisse)

Grâce au concours de Monsieur l’Ambassadeur Seydou Sinka, une audience avec le Président du Faso nous a permis d’échanger avec lui le 15 octobre 2017. Une quarantaine d’ONG se sont déplacées à Genève à cette occasion. Nous avons pu lui soumettre quelques suggestions à propos des difficultés que nous rencontrons dans nos actions. Elles sont essentiellement d’ordre administratif (facilitations douanières, accès aux visas, problèmes de coordination entre les projets des associations et les autorités…). Le Président nous a non seulement écoutés, mais il semble avoir bien entendu nos propos, promettant de trouver des solutions. Gardons donc l’espoir. (A noter que des échos sur cette réunion ont paru dans la presse burkinabè, et même lors du journal télévisé). Un compte-rendu a été rédigé par Monsieur Paul Madeleine de l’association BUTS, accessible ici.
president-et-ambassadeurUne seconde rencontre prestigieuse s’est déroulée le 25 mars 2018. Ce jour-là, une demi-douzaine d’associations ont répondu à l’invitation du président le l’Assemblée Nationale du Burkina Faso (à droite sur la photo, à côté du nouvel ambassadeur Monsieur Dieudonné Désiré Sougouri), durant laquelle les échanges ont été très encourageants. (Voir un petit compte-rendu dans la rubrique « échanges »).

Les ONG membres:

Liste des ONG avec leur site internet, leurs domaines et lieux d’activités. Pour certaines, une description détaillée a été fournie. Cette liste sera distribuée au Président du Faso, et aux députés de l’Assemblée Nationale par son Président.
Pour obtenir d’autres contacts personnels de ces ONG, aller sur la page réservée aux membres.

Publicités